lundi 25 janvier 2016

Dimension TRASH : complément d'information


Il y a tout juste un an, certain(e)s recevaient un message portant l'intitulé « Dimension Gore ». Il s'agissait de la première pierre portée à un édifice dont la gestation allait durer exactement neuf mois. Comme par hasard. Cet AT fermé n'était donc à l'origine adressé qu'aux auteur(e)s TRASH, d'où le fait que nous avons rapidement décidé de changer le titre du futur recueil. Et puis, nous étions à ce moment en train de préparer notre cinquième vague, et avec quinze romans au compteur en deux ans d'activité, nous pensions avoir d'ores et déjà « marqué notre territoire », en quelque sorte. Aussi, sans renier en rien l'héritage de la collection Gore, auquel nous tenons beaucoup, nous avons estimé que le moment de l’ « émancipation » était venu. 
 
Après réception de l’ensemble des textes huit mois plus tard, nous n’avons pas regretté ce choix. Bébé TRASH n'était certes pas encore devenu grand, mais il avait bel et bien toutes ses dents. Et il était tout à fait capable de s'en servir pour mordre. Ensuite, en septembre, ça a été le branle-bas de combat : dernières corrections des vingt récits, rédaction des petits textes d’introduction et intégration des belles illustrations de l’ami Maniak avant ultime relecture du BAT. Car nous avions depuis le début un objectif : celui des 12èmes Rencontres de l’Imaginaire de Sèvres fin novembre, où nous entendions présenter le recueil. Ce qui, grâce à Philippe Ward et Jean-Marc Lofficier, s’est bel et bien produit. Pour notre plus grand plaisir.
Nous avons parlé de l’anthologie sur ce blog à deux reprises :
http://trasheditions.blogspot.fr/2015/09/dimension-trash.html
http://trasheditions.blogspot.fr/2015/12/bloody-christmas.html

Mais ce n’est pas suffisant. Car Dimension TRASH vit désormais sa vie grâce à trois espaces dédiés sur autant de forums. Dans notre « jardin » L'Ecritoire Des Ombres, en premier lieu :
http://ecritoiredesombres.forumgratuit.org/t2770-dimension-trash
Rappelons que trois des cinq administrateurs de ce forum sont des auteurs TRASH, que chacun de nos 18 romans y bénéficie de son propre fil de discussion, et que presque tous les membres de notre écurie y sont inscrits. Tous les détails ici :
http://ecritoiredesombres.forumgratuit.org/f57-trash-editions
(Pour la petite histoire, c'est sur ce même forum que nous avons eu la chance de repérer les textes de Cancereugène et Sarah Buschmann pour Dimension TRASH)

Impossible de ne pas mentionner en outre les topics réservés à nos coupables activités sur le forum Ultra Gore, administré par Sandy Foulon (et modéré par un certain Schweinhund...) :
http://ultragore.leforum.eu/t1419-Dimension-TRASH.htm
http://ultragore.leforum.eu/t932-Dossier-sp-cial-TRASH-DITIONS-interview-critiques.htm
(Ne soyez pas surpris si, après avoir cliqué sur le deuxième lien, vous découvrez le dossier que nous avons choisi pour clôturer le recueil. Internet est parfois un puits à merde, mais en se salissant un peu les mains, on y trouve aussi à l’occasion quelques pépites)
Enfin, l'anthologie est bien entendu évoquée sur le forum de Rivière Blanche, où il se trouve que l’un d’entre nous est aussi modérateur sous un pseudonyme Angoissant :
http://riviereblanche.informe.com/novembre-2015-dimension-trash-dt1733.html

Voilà pour le général. Place maintenant au particulier. Vous aurez pu constater en consultant ces divers sujets que le recueil a déjà recueilli deux chroniques. La première est l’oeuvre de Catherine Robert, auteure de « Greta » et de « Je suis méchante ». Elle figure sur son site :

La deuxième est due à Fantasio, mais il nous l’a fait parvenir par certain réseau social, car il a hélas supprimé son blog l'été dernier. Néanmoins, vous pourrez lire son texte sur les divers sujets consacrés au recueil sur les forums précités, car nous l'avons bien entendu relayé.

Mais ce n'est pas tout, car deux autres critiques nous sont parvenues ces derniers jours. La première a été postée sur le site Wagoo :
Quant à la  deuxième, elle émane de Cancereugène, qui figure lui-même au sommaire de l’anthologie avec la nouvelle « Descente d’organes » :

Signalons enfin pour l’anecdote un fait assez curieux : Dimension TRASH est apparu en fin d’année dans la liste des livres pré-sélectionnés pour le prix Masterton 2015 :
http://masterton.noosfere.org/index.php/2015/12/20/selection-4eme-trimestre-2015/
Sauf que le lendemain a été posté sur Phénix Web le billet suivant :
http://www.phenixweb.info/Prix-Masterton-2015-selection-du-quatrieme-trimestre

La sélection de White Trash a-t-elle annulé et remplacé celle de Dimension TRASH (l'article de Phénix Web a été posté le 21, alors que celui du site officiel avait été mis en ligne la veille) ? Nous ne le saurons jamais, car aucun des deux ne figurait dans la liste définitive publiée quelques jours plus tard. Heureusement, un autre ouvrage cher à notre cœur a été retenu : La mort en partage, d’un certain Jean Mazarin/Nécrorian. Alors croisons les doigts…

Ainsi s'achève ce petit tour d’horizon. C’était notre manière de renvoyer l’ascenseur à tous ceux qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour que ce recueil se concrétise. Sans oublier bien entendu celles et ceux qui l’ont acquis et qui se donnent la peine d’en parler. Si TRASH est encore là aujourd’hui, c’est grâce à vous. Alors merci à tou-te-s, blood and guts.

1 commentaire:

  1. Belle couleur avec des reflets carmin. Tanins épicés et bien structurés en bouche. Les arômes se marient élégamment en une fine acidité. L’anthologie « Dimension Trash » fait du bien aux joues. Nos gorgées préférées : l’hypnotique « Allegro ma non troppo » de Patrice Lamare et son incroyable galerie de freaks ; l’extraordinaire « Sacré gril » de Nelly Chadour (sujet dépaysant, maîtrise du récit à donner des complexes aux meilleurs, chute comme on en raffole) ; « la Vieille » de Christophe Siébert, sublime variation sur le temps qui passe et son terminus : la putréfaction.

    RépondreSupprimer