lundi 26 août 2013

Comme une envie de teaser

Bon. Cette fois, on y est presque. La deuxième vague TRASH va bientôt venir se fracasser sur les rescapés de la première, pour mieux napper de son écume sanglante vos peaux brunies par le soleil. Comme nous ne sommes pas si méchants que nous en avons l’air (enfin, si, mais là n’est finalement pas la question), nous vous avons laissé un peu de temps pour vous remettre.

Et pendant que certains d’entre vous profitaient de leurs vacances pour lire nos saloperies, non sans nous envoyer de jolies photos en témoignant, nous vous avons mitonné trois nouveaux romans qui n’ont absolument aucun rapport avec les trois premiers. Si ce n’est, bien entendu, l’infâmant label TRASH dont ils seront marqués dans cette vie et toutes les suivantes s’il y en a, ce dont nous doutons fort.

Trois nouveaux livres pour trois approches on ne peut plus variées. Trois intrigues se déroulant dans autant de pays différents, trois époques distinctes bien que contemporaines, trois générations d’auteurs, trois façons de mettre le doigt dans le c… là où ça fait mal et d’appuyer dessus encore et en-gore. Ah, si, j’allais oublier. Il y a quand même deux points communs entre ces trois livres. Ils sont remarquablement écrits. Et la musique y occupe une fonction importante. Même si ce n’est pas celle d’adoucir les mœurs.

Histoire de vous mettre en appétit, voici une petite partie du casting figurant au générique de cette deuxième fournée : une scie circulaire, une machette magique, un .44 Magnum, des fanatiques du silence, des sorciers mutants, des flics obsédés sexuels, une jeune femme avide de vengeance, un branleur à tête de cul, un célèbre auteur GORE, un taré vêtu d’une cape atroce, un chef de gang dont l’œil unique contient un embryon, une actrice porno californienne des années 80…

J’en passe et des meilleures, laissant volontairement certains personnages-clés dans l’ombre pour l’instant. Les cinéphiles parmi vous connaissent la différence entre un teaser et une bande-annonce, et le premier se doit d’être frustrant. Et puis, ce billet n’a pour vocation que de lancer officiellement le compte à rebours. Les titres des trois romans, ainsi que les noms de leurs auteurs, seront dévoilés au rythme d’un par semaine à partir du mercredi 4 septembre. Soyez tous là, sinon, pour renouer avec une déjà ancienne tradition Trasheuse, nous sacrifierons une poule. Ou alors nous vous enverrons le Schweinhund.

1 commentaire:

  1. À y est... j'ai encore salopé mon pantalon ! Ça se lave à 60°C le tissu poisseux ?

    RépondreSupprimer