mardi 2 juillet 2013

Le Bloody Weekend: la passion selon Loïc Bugnon

Rendez-vous annuel incontournable pour tout amateur d’Horreur et de Fantastique qui se respecte, le festival du Bloody Weekend doit son existence à l’abnégation d’un homme. Cet homme s’appelle Loïc Bugnon, et il a réussi en l’espace de quatre ans à fédérer autour de lui une équipe de passionnés totalement dévoués à la reconnaissance des genres qui nous sont chers. Cinéma, Littérature, Fanzines, Bande Dessinée, Arts Graphiques, Musique, Maquillage, Figurines et produits dérivés en tout genre, Cosplay, tous les supports de l’Epouvante sont harmonieusement représentés à Audincourt chaque année le temps d’un week-end, le tout dans une ambiance conviviale et chaleureuse.

Des exposants par dizaines, des stands proposant assez de DVD, livres, revues et bijoux pour se fâcher tout rouge avec son banquier, des projections de films, une compétition de courts-métrages, des conférences, des interviews et des concerts, bref une manifestation haut de gamme. Sans compter que parmi les invités d’honneur figuraient cette année l’écrivain Jean-Pierre Andrevon (qui signa trois romans pour Angoisse sous le pseudonyme d’Alphonse Brutsche, avant de sévir à deux reprises au sein de la collection Gore), le réalisateur Luigi Cozzi (Starcrash, Contamination, Le Chat Noir), et la magnifique Caroline Munro (Maniac, L’Espion qui m’aimait, Starcrash) !

Autant dire que le collectif Trash ne pouvait rêver meilleur environnement pour sa deuxième apparition publique. Et le moins que l’on puisse dire est que le résultat s’est révélé à la hauteur de nos attentes. Positionné juste en face de l’entrée principale aux côtés de nos amis du Carnoplaste, notre stand bénéficiait d’une exposition idéale. Une situation de premier choix, grâce à laquelle nous avons eu le plaisir de constater curiosité, intérêt et commentaires positifs de la part de festivaliers enthousiastes. Chaque ouvrage vendu fut ainsi ponctué d’une dédicace, mais aussi orné des symboles de Trash, car nous avions fait réaliser pour l’occasion des tampons « Logo » et « Tête de mort » du plus bel effet.

Mais un tel festival, c'est aussi et surtout de belles rencontres. Le collectif Trash tient donc à remercier tout spécialement les chaleureux et passionnés Thierry et Kévin d'Artus Films, Maniak et Corvis des Artistes Fous Associés (vraiment fous ET vraiment sympas), David de l'excellent fanzine Vidéotopsie, Henry Jordan/DeshumanisArt, dont le travail graphique nous a vivement impressionnés (nous en reparlerons), Jérôme et Julien, qui représentaient le pôle ActuSF/Les Moutons Electriques, la charmante Poulpy qui nous a fait l'honneur d'une interview, sans oublier bien sûr monsieur Jean-Pierre Andrevon, que son statut (sa stature ?) n'empêche nullement de se montrer amical et accessible.

Enfin, et surtout, un grand merci à Loïc Bugnon, à Aurélie, et à leur extraordinaire équipe de bénévoles d'avoir rendu tout cela possible. L'organisation d'un tel évènement implique une logistique très lourde et une organisation sans faille, mais le résultat en vaut vraiment la peine. Le collectif Trash a passé un excellent (bloody) week-end. Il paraît d'ailleurs que le festival s'améliore à chaque édition. Nous serons heureux de venir vérifier cette assertion l'année prochaine.



Quelques images sur le forum d’ActuSF : Les photos

Et sur la page Facebook des Artistes Fous Associés : Les Artistes Fous au Bloody Week-end !

 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire