vendredi 31 mai 2013

ILS sont arrivés.

 Ils sont là, ils sont frais (euh, ça, c'est pas sûr !).

En avant-première durant le salon ImaJn'ère du 06 au 09 juin, à Angers. Puis en vente sur Internet dès le lundi 10.

Voici deux clichés pris vite fait pour immortaliser la réception de nos toutes premières publications. C'est émouvant. Mais on n'a même pas pleuré. Faut pas déconner.

9 commentaires:

  1. Pleurer ? Non.
    En règle générale, ce n'est pas ce genre de fluide qui nous occupe.
    En revanche, je crois que le cochonchien a pissé partout de joie...

    RépondreSupprimer
  2. Mes sels, mes sels !!!

    RépondreSupprimer
  3. Ah putain, j'ai giclé ! Ça se lave à 60 C° un pantalon ? Ma femme n'est pas là ! Faut ouvrir l'eau avant ?

    RépondreSupprimer
  4. Eh bien bravo ! C'est du propre !
    Entre le Chien-Porc qui pisse partout et se roule dedans, et nos amis qui ne peuvent contenir leur... émotion, voilà que notre beau blog est tout salopé !
    Vous êtes fiers de vous, j'imagine ?

    RépondreSupprimer
  5. Putain, j'ai merdé avec l'essorage.

    RépondreSupprimer
  6. Désolé de vous dire cela mais attention à vos livres! J'adore la collection la collection gore mais attention aux fautes.
    Page 19 de Bloodfist "déplaçai" et "sonnai", cela prend des "s" comme tout verbe à l'imparfait.

    RépondreSupprimer
  7. Et page 22, on ne dit pas: "on est partis" mais "on est parti". Le "s" n'a pas lieu d'être là. Je commence à sortir du livre.

    RépondreSupprimer
  8. Je vous fait le bénéfice du passé simple sur "déplaçai" et "sonnai", après avoir réfléchi.

    RépondreSupprimer
  9. Cher John,
    Merci pour cette lecture attentive.
    Concernant la présence du "s" à "on est partis", je te propose d'aller voir ce qu'il s'en dit ici: On : accord - Langue-fr.net

    Pour ce qui est de "déplaçai" et "sonnai", page 19 de Bloodfist, nous apprécions d'autant plus que tu nous en laisses le bénéfice qu'il s'agit bel et bel d'un passé simple en l'occurrence.

    RépondreSupprimer