mardi 23 avril 2013

Sado-masochisme


Le collectif TRASH aime la soumission. Mais pas celle que vous croyez... (Enfin, si, cependant là n’est pas l’objet de ce billet). En ce qui concerne la soumission de romans, sachez que notre programme est complet jusqu'à juin 2015. Par conséquent, nous ne sommes pas, à l'heure actuelle, en demande de tapuscrits. Nous espérons, par la suite, nous montrer plus accueillants. Mais de telles dispositions ne sont pas d'actualité. Nous ne sommes donc pas "ouverts" aux soumissions, à proprement parler. Nous ne garantissons pas la lecture ni une réponse aux textes envoyés.  D’autre part, nous ne procèderons à aucune réexpédition à l'envoyeur en cas d'envoi de manuscrit papier.

Malgré ces précisions, il s'en trouvera toujours pour envoyer quand même de la bidoche sur pages. C'est pourquoi nous apportons les précisions suivantes:
- Un roman TRASH fait entre 160.000 et 190.000 signes, espaces compris.
- Il ne suffit pas qu'il y ait des scènes gore ou malsaines dans votre roman, il faut que celui-ci soit, dans son ensemble, gore/malsain/provocateur/outrancier/dégueulasse...

- Par ailleurs, il ne suffit pas, pour écrire un roman Trash, de déverser le contenu d’une poubelle sur papier. Ne seront examinés que les textes respectant les règles élémentaires en matière d’orthographe, grammaire, syntaxe et conjugaison.
(En gros, c'est pas parce qu'on fait du Trash qu'il faut que notre prose pue des pieds).  
L'adresse à laquelle envoyer vos productions est trasheditions@gmail.com.

Nous vous conseillons bien évidemment d'attendre nos premières sorties en juin pour découvrir le style maison avant d'envoyer vos travaux. En outre, même si ce n’est pas indispensable, une solide connaissance de la collection Gore est un « plus » non négligeable. Si vous êtes - très - patient et prêt à toucher une rémunération - totalement - ridicule, vous disposez à présent de toutes les informations nécessaires. Mais n'oubliez pas que TRASH n'est pas en demande effective de romans.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire