jeudi 28 mars 2013

PESTILENCE, la couverture, oui-da !


PESTILENCE, un roman de Deguëllus.

Une illustration de Vitta Van Der Vuulv.

Extrait: 

Les corps étaient dans le grand lit. Barbet, pourtant habitué aux cadavres de pestiférés, s'accrocha au chambranle, hésitant, écoeuré. Le père de famille avait le visage tourné vers lui et semblait le dévisager.  L'oeil gauche disparaissait sous une énorme cloque putride dont s'échappait une coulée séchée de pus brunâtre. Le nez était tombé, laissant un orifice à vif, aux pourtours rosacés recouverts d'un mucus glauque qui avait accompagné le pus dans sa chute, contournant tous deux une bouche aux lèvres constellées de bubons, figée en un rictus de douleur qui fit frissonner le médecin. 



1 commentaire: